Du nord au sud, de la vallée du Rhône au plateau Ardéchois, de nombreux sites touristiques satisferont votre curiosité.

La fresque aux lions, l'un des panneaux de la groote Chauvet reproduit à la Caverne du Pont d'Arc
La fresque aux lions de la Grotte Chauvet

La caverne du Pont d’Arc (Vallon Pont d'Arc, sud Ardèche)

 

Saviez-vous que l’on retrouve des traces de vie de plus de 36 000 ans en Ardèche ? En 2014, l’UNESCO a reconnu la Grotte Chauvet comme faisant partie du patrimoine mondial.

La caverne du Pont d'Arc est une parfaite réplique où de nombreux artistes et artisans ont mis tout leur cœur et leur talent pour reproduire les peintures rupestres, les roches, les ossements, afin vous faire vivre cette expérience comme Jean Marie Chauvet et ses amis qui ont découvert la grotte.

La grotte originelle comporte un millier de peintures et de gravures, dont 447 représentations d'animaux de 14 espèces différentes. De nombreuses datations indiquent que la grotte a connu deux phases d'occupation, l'une à l'Aurignacien (37 à 33 500 ans) l'autre au Gravettien (31 à 28 000 ans).

La grotte a été découverte, de manière inopinée, le 18 décembre 1994, par Jean Marie Chauvet, Éliette Brunel, et Christian Hillaire dans le cadre de leurs activités spéléologiques privées.

 

Caverne du Pont d'Arc

www.cavernedupontdarc.fr

Pour en savoir plus sur la Grotte Chauvet (visite virtuelle)

http://archeologie.culture.fr

Les gnous comme d'autres animaux de la savane sont observables depuis la voiture au Safari Parc de Peaugre.
Les animaux de la savane en "liberté" à Peaugre

Safari parc de Peaugre (Peaugres, nord Ardèche)

 

Le parc est facilement accessible, il est seulement à15mn de la sortie de l'autoroute A7 une heure de Lyon et 45 mn de Valence.

Le Safari parc de Peaugres Ouvert en 1974, il s'étend sur 80 ha. Il présente environ 1000 animaux de 127 espèces. Le Safari Parc de Peaugre participe à des programmes européens pour les espèces menacées (EEP) qui ont pour but de maintenir les effectifs des espèces menacées de disparition et de permettre une réintégration dans leur espace naturel.

Plusieurs espaces reconstituent l'habitat de ses hôtes (sud américain, aquarium, vivarium, espace des singes, griffes et crocs) plus l'espace accessible en voiture où 140 animaux de 20 espèces différentes s'ébattent librement autour de votre véhicule.

De quoi passer une journée entière pour tout voir.

En haute saison (juillet et août) il est conseiller de privilégier les week-end (moins chargés) ou d'arriver dés l'ouverture du parc.

 

Safari de Peaugre

www.safari-peaugres.com

Muséal à Alba la Romaine propose une sénographie moderne pour présenter ses trouvailles.
La mode Gallo-Romaine au Musée d'Alba la Romaine

Muséal – Musée et site archéologique (Alba la Romaine, sud Ardèche)

 

Muséal est un musée récemment rénové et propose une expérience complète aux visiteurs.

La ville Gallo-Romaine d'Alba Helviorum, est à quelque centaines de mètre de l'actuelle ville d'Alba la Romaine. Alba était sous l'empire Romain la capitale du peuple gaulois des Helviens dont le territoire recouvrait la région du bas Vivarais.

Installée sur une voie de communication reliant la vallée du Rhône au Massif central, la ville antique, dépourvue d'enceinte, s'étendait sur 30 hectares,A l'intérieur du musée, une partie des collections permet d'imaginer et de se représenter cette ville antique longtemps oubliée sous les vignes. 

A l'extérieur, le site archéologique se dévoile, invitant à la découverte des différents espaces qui firent d'Alba la Romaine une ville au rayonnement attesté dans les écrits anciens. Dedans comme dehors, tout est fait pour donner des clés de lecture, de compréhension et de cheminement.

 

Muséal

www.museal.ardeche.fr

 

La Cité de la Préhistoire d'Orgnac se met à la portée des néofites pour présenter les découverte archéologiques actuelles
Présentation claire et dynamique à la Cité de la Préhistoire

Citée de la Préhistoire (Orgnac l'Aven, sud Ardèche)

 

La cité de la Préhistoire est sur le même site que l'Aven d'Orgnac et est un ensemble cohérent permettant lors d'une même visite de voir la grotte (Aven d'Orgnac) et le musée (Citée de la Préhistoire).

 

Pour visiter l'ensemble du site une grosse demi-journée est à prévoir, le site est au cœur d'une forêt de chênes verts très agréable même pendant la période chaude de l'été.

 

La Cité de la Préhistoire vous fait partager le quotidien de nos ancêtres depuis le Paléolithique moyen jusqu'au premier âge du Fer. Vous découvrirez le quotidien et les activités de nos ancêtres d'il y a 350 000 ans.

Vous partez à la découverte des Prénéandertaliens, du Néandertal jusqu'à l'homme d'aujourd'hui. Une visite fascinante, animée, sonore, ludique et tactile qui vous fera partager la vie des chasseurs, des agriculteurs, des éleveurs mais aussi des métallurgistes de l'époque.

L'exposition est faites d'objets retrouvés lors de fouille mais aussi de petite vidéo qui montre leur utilisation ce qui aide beaucoup à la compréhension de ce qui est exposé.

L'Aven d'Orgnac est au cœur d'une forêt de chênes verts

 

Musée de la Préhistoire

www.orgnac.com

Le Train du Vivarais ou "Maestrou", remonte le temps en ampruntant la vieille voie de la Vallée du Doux.
La Maestrou dans les Gorges du Doux

Le train du Vivarais (Tournon, nord Ardèche, vallée du Rhône)

 

Le Mastrou, c’est le nom que porte depuis plus de 120 ans le train des voyages historiques sur la ligne Tournon - Lamastre. Durant toute une journée partant des rives du Rhône, vous longerez les Gorges du Doux, puis vous monterez sur la montagne ardéchoise et ses châtaigneraies pour atteindre le terminus de la ligne à la mi-journée. Avant de prendre le chemin du retour, durant l'après-midi, vous aurez tout le loisir de visiter la petite ville de Lamastre.L'emploi de la traction à vapeur et l'utilisation de véhicules anciens distingue le CFV de bien d'autres chemins de fer touristiques et font de Tournon-Lamastre une "ligne musée".

Le chemin de fer du Vivarais exploite une section de l’ancien réseau du Vivarais exploité par la Compagnie des Chemins de Fer Départementaux. Ces lignes ont été ouvertes entre 1891 et 1903. L'ensemble du réseau mesurait 201,2 km. La ligne Tournon-Lamastre, reprise par le Chemin de fer du Vivarais, faisait partie d'un ensemble de trois lignes, qui desservaient l'Ardèche et la Haute Loire.

 

Notre Conseil :

Installez vous sur la première plateforme, immédiatement derrière la locomotive, vous pourrez observer pendant toute la durée du voyage, la cabine et le travail de l'équipe de conduite.

 

Train de l'Ardèche

http://trainardeche.fr

 

Comme beaucoup de ses comptemporains Alphonse Daudet était issue d'une famille d'agriculteur.
La mas ou vécurent les grands parents d'Alphonse Daudet

Mas Daudet (Saint Alban Aurioles, sud Ardèche)


Le musée de la Vignasse, installé dans un mas Ardéchois authentique datant du 16ème siècle, est une ancienne propriété des Reynaud, qui est la famille maternelle d'Alphonse Daudet.

Le mas de la Vignasse vous plonge pour quelques heures,  dans l'intimité d'une famille de cultivateur Ardéchois du 19ème Siècle.

Il abrite une importante collection d'objets de la vie quotidienne.

L'Ardèche est une terre rude et aride, aussi les paysans savaient faire une multitude de métiers différents qui changeaient au fil des saisons et des besoins.

Dans les caves et la cour de travail revivez les gestes et les savoir-faire des anciens (distiller l'alcool, battre le fer, presser les olives, décortiquer les châtaignes, ...).

Dans la magnanerie (avec ses vers à soie vivants) pénétrez dans l'univers de l'élevage du ver à soie, de l’œuf au papillon.

Ensuite dans les salons bourgeois, laissez-vous guider par Alphonse Daudet : son écriture fine, sa famille, ses frasques de jeunesse, sont autant d'occasions de découvrir l'auteur des Lettres de mon Moulin (portraits, correspondances, effets personnels,...).

 

Mas Daudet

http://musee.daudet.free.fr

Les Ardéchois doivent beaucoup à la châtaigne toutes cette histoire est raconté au musée de Joyeuse.
Castanéa, la mémoire de la châtaigne Ardéchoise

Castanea (Joyeuse, sud Ardèche)

 

Plongez dans l’univers des castanéiculteurs Ardéchois. Bouche rouge, Aguyane, Pourette, Comballe, … ces noms étranges vous disent quelque chose ?
Fruit issu de la culture ancestrale d’un terroir, il en a forgé l’identité. A la fois arbre fruitier et arbre forestier, l’arbre à pain (le châtaignier) a su instaurer une complicité avec les hommes qui le côtoyaient.
Le développement de sa culture remonte environ au 13ème siècle, avec l'apparition de la technique du greffage. L'âge d'or se situe aux alentours de 1860 avec une production de 40 000 tonnes de châtaignes.

Dans le musée vous découvrirez l’ingéniosité paysanne à travers une unique collection de mobilier et d’outils anciens.

Arbre de mémoire, mais pas arbre du passé. La châtaigne est devenue un trésor gourmand apprécié pour son goût subtil et ses multiples vertus. Loin d’être une cueillette de fruits sauvages, l’entretien d’une châtaigneraie est une production fruitière à part entière. Aujourd'hui, l’Ardèche est le premier producteur de châtaignes avec 5000 T par an soit la moitié de la production française.

 

Castanea

www.castanea-ardeche.com

Pour les amoureux de la châtaigne allez sur ce site qui vous donnera informations, conseils et recettes.

www.chataigne-ardeche.com

 

 

Le premier métier des Montgolfier fut la fabrication du papier à Annonay
Une antique machine à papier en fonctionnement

Musée des Papeteries Canson et Montgolfier (Davézieux, nord Ardèche)

 

Le musée est consacré aux Frères Montgolfier et à l’entreprise Canson située à Davézieux. Il est labellisé Maison de Illustres depuis 2012. 

Dans la maison natale des frères Montgolfier, au cœur de la Manufacture royale, le musée des Papeteries Canson et Montgolfier fait revivre la papeterie, du 17ème siècle à nos jours.

C’est la magie de la feuille que l’on voit fabriquer dans l’antique cuve, le bruit des machines qui s’animent…Les machines qui ont jalonné l’histoire de la fabrication du papier sont présentées dans un atelier de plus de 500 m2 et sont en état de fonctionnement, ce qui permet au visiteur  de se familiariser avec les techniques allant de la fabrication du papier à l’imprimerie.

Ce musée est le seul au monde à présenter une machine à papier en taille réelle en mouvement, mais c’est aussi l’histoire du papier, les merveilleux calculs des Montgolfier, les inventions des Canson...

 

Musée Canson et Mongolfier

http://musee-papeteries-canson-montgolfier.fr

 

Terra Cabra l'un des rare musée à se consacrer totalement au fromage de chèvre
Planzolles le pays du fromage de chèvre

Terra Cabra (Planzolles, sud Ardèche)


«De la chèvre au Picodon» Terra Cabra vous invite à partager les secrets de la fabrication du fromage de chèvre Picodon (Appellation d’Origine Protégée).

 

Située au-dessus des salles d’affinage des Fromagers fermiers du Peytot à Planzolles, Terra Cabra est un parcours de visite de 200 m² destiné au public.
Créée à l’initiative des quinze chevriers qui font affiner leurs fromages en ces lieux, Terra Cabra est un espace muséographique, à la fois technique et passionnant, pour découvrir le travail de chevrier et d’affineur.

 

Terra Cabra

http://terracabra.com

Le Picodon Peytot

http://peytot.com

Ou acheter du fromage de chèvre en Ardèche

www.acheteralasource.com

 

 

Néovinum à Ruoms en utilisant des moyens modernes de présentation ouvre le néofite à l'art de la viticulture.
Un espace moderne pour présenter la viticulure du sud de l'Ardèche

Néovinum (Ruoms, sud Ardèche)

Néovinum est un site de 1500 m² moderne intégré dans le caveau des Vignerons Ardéchois. Les Vignerons Ardéchois incarnent le vignoble d’Ardèche sur 6500 hectares nichés entre les  Cévennes et la Vallée du Rhône. L’Ardèche méridionale révèle une mosaïque de terroirs où s’épanouissent une grande diversité de cépages. Des rouges riches et charnus (syrah, grenache noir, cabernet sauvignon, pinot noir…), des rosés élégants et fruités et des blancs de grande classe à base de Viognier, Chardonnay, Sauvignon et Grenache Blanc. Les Vignerons Ardéchois produisent 85% des vins du Sud Ardèche.

Néovinum  propose une visite guidée de.1h15 à travers un parcours scénographié interactif dédié aux terroirs, à la vinification et aux vins, suivi d’une initiation à la dégustation de 3 vins pour approfondir ses connaissances œnologiques.

La visite du parcours seul possible (45 min). Pendant ce temps, les plus jeunes aussi pourront assouvir leur curiosité dans l’espace pédagogique !

 

A Néovinum vous :

Entrez dans l’univers spectaculaire des vins d’Ardèche.

Découvrez un parcours ludique et interactif de la vigne au verre.

Dégustez, initiez-vous à l’œnologie et aux accords mets-vins.

 

Néovinum

www.neovinum.fr

 

 

Ardelaine n'est pas seulement un musée, c'est aussi une entreprise fier de la qualité de ses produits.
La tonte, première étape de la transformation de la laine

Ardelaine (Saint Pierreville, montagne Ardéchoise)

 

La laine avant tout, car les moutons ne manquent pas ici. Plus de 50 000 toisons sont transformées chaque année en couettes, matelas, vêtements, oreillers.

Créée en 1850, la dernière filature du département a cessé son activité à la fin des années 50, elle était en ruine et le toit s’était effondré.

L’histoire d’Ardelaine commence en 1972 avec la découverte de cette ancienne filature de laine située à Saint-Pierreville, dans le centre de l’Ardèche. En 1975, après bien des hésitations car incrédule, la propriétaire accepte de vendre son établissement, ce qui va permettre de relancer l’activité.

A cette époque, les producteurs ardéchois ne trouvait plus d’acheteurs pour leur laine qu’ils étatient contraints de jeter. Dès lors, une véritable aventure humaine s’engage qui se prolonge encore aujourd’hui..

Leurs savoir-faire ? Tonte, cardage, fabrication de matelas, couture, stylisme, tricotage… Il a fallu tout réinventer, réapprendre et restructurer toute une filière !
Après trente-cinq ans de coopération, une cinquantaine d’emplois ont été créé et Ardelaine est aujourd’hui labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant.
Les articles sont commercialisés dans la boutique sur place, mais aussi dans toute la France.

 

Ardelaine

https://www.ardelaine.fr/

La ferme de Bourlatier a été préservé des assaut du temps et nous montre les qualités techniques et esthétiques des anciens artisans du plateau Ardéchois.
La charpente superbemant préservée de la ferme de Bourlatier

Ferme de Bourlatier (Sagnes-et-Goudoulet, montagne Ardéchoise)

 

Une visite passionnante. Cette ferme, située à 3 km du Mont-Gerbier-de-Jonc et réhabilitée par le Conseil général ; garde la mémoire de la vie dans la Montagne aux siècles derniers. Comment les hommes s'adaptèrent à la rudesse du climat et de la terre, quelles furent leurs traditions...

Vous découvrez aussi un patrimoine architectural exceptionnel : une grange à foin de près de 500 m² à la charpente en forme de vaisseau retourné. La Ferme de Bourlatier a été édifiée entre 1642 et 1643 par Charles de Saint-Nectaire, seigneur de Saint-Martial et Bourlatier.

Ici, hommes et bêtes cohabitaient près de six mois par an partageant le rez-de-chaussée, l'étage étant destiné au stockage de fourrage. L'imposante toiture de 900 m² a été rénovée : 150 tonnes de lauzes !

La grange abrite des expositions et un espace dédié aux produits du terroir. Vous y trouverez de nombreux produits des fermiers, artisans et commerçants de la Montagne Ardéchoise. Des animations sont régulièrement programmées : visites guidées, sorties botaniques... Et visite de la Ferme de Bourlatier et balade du Sentier des sources de la Loire au Gerbier.

 

Ferme de Bourlatier

www.bourlatier.fr

Le Château d'une trés vieille famille Française les de Voguë, toujours propiétaire des lieux
Le Château et le village de Vogüé à ses pieds

Château de Vogüé (Voguë, sud Ardèche)

 

Le château de Vogüé, situé au bord de la rivière Ardèche, domine l’un des plus beaux villages de France.  Il est encore aujourd’hui la propriété d’une des grandes familles qui ont marqué l’histoire du Vivarais, celle des marquis de Vogüé.

Muni du plan de visite, vous déambulerez dans les différents étages du château pendant environ une heure. Dans les sous-sols, vous commencerez par la découverte de l'histoire de cette bâtisse à partir des maquettes la représentant au fil des siècles.

La visite vous entrainera à travers l’histoire de cette bâtisse et de la famille de Vogüé, à la découverte de ses intérieurs, du cachot, de la chapelle ou de la salle des Etats de Vivarais.

Depuis le jardin suspendu, lieu enchanteur, vous aurez une splendide vue sur le village et les monts ardéchois.

Régulièrement le château de Vogüé accueille des expositions (vous trouverez les dates des expositions avenir sur son site).

 

Château de Vogüé

www.chateaudevogue.net

Pour en savoir plus sur l'histoire et l'actualité du château

www.passionchateaux.com

Olivier de Serre y vécu et y travailla, le domaine est maintenant un centre de formation.
Découvrez un superbe domaine agricole

Domaine Olivier de Serres (Mirabel, sud Ardèche)

 

Le Domaine du Pradel fut la propriété d'Olivier de Serres (1539 -1619).

Considéré comme l'initiateur de l'agriculture moderne en raison des nombreux travaux qu'il mena tout au long de sa vie. Il développa une approche de l'agriculture plus rationnelle et scientifique, il vulgarisa de nouvelles espèces végétales, le développement de la culture du mûrier et l'élevage du vers à soie par exemple. A son époque, de nouvelles saveurs s'installent dans le jardin européen, comme la pomme de terre et la tomate.

De nombreuses animations, un espace muséal ainsi que des jardins, invitent les visiteurs petits ou grands à la découverte de ce patrimoine agriculturel.

 

Le Domaine du Pradel

www.olivierdeserrestourisme.eu

Pour en savoir plus sur le Domaine du Pradel

www.olivier-de-serres.org

 

Au musée de la Lavande de Saint Remèze vous pourrez suivre tout le cycle de cette plante de la culture à la transformation.
La salle des albambiques du musée de la Lavande

Musée de la lavande (Saint Remèze, sud Ardèche)

 

Le musée est installé dans l'ancienne bergerie de César Brun, l'arrière-grand-père des actuels propriétaires, tout autour pâturaient ses chèvres et ses moutons.

C'était dans les années 1940, et déjà il cultivait à proximité des champs de lavande fine. Les bœufs l'aidaient dans la culture, il récoltait à l'aide d'une faucille avant de vendre sa récolte à un distillateur. Les plantes rejoignaient alors la distillerie de Saint Marcel d'Ardèche pour donner de l'huile essentielle. 

La bergerie abandonnée fut rachetée pour devenir musée en 2002.

En 2015 la descendance de César faisait l'acquisition de ce musée. La boucle est donc bouclée... Le musée abrite la plus importante collection d'alambics en cuivre rouge déclinée du XVIe siècle à nos jours. Vous découvrez tout de la lavande, de sa culture, de ses bienfaits en visionnant deux documentaires. Le site est sublime, entre les champs de lavande, les pierres qui affleurent, le maquis qui offre ses odeurs...

A la boutique, vous pouvez faire le plein d'essence de lavande et dérivés mais aussi d'autres produits du terroir.

 

Musée de la Lavande

www.museedelalavandeardeche.com

 

Restauré de façon exemplaire le château des Roure, vous raconte son histoire mouvementée.
La Château des Roure dominant le village de la Bastide de Virac

Château des Roure (La Bastide de Virac, sud Ardèche)


Haut-lieu des guerres de religions jusqu'à la révolte des camisards, le Château des Roure aurait été construit à la fin du XIV ème,  début XV ème siècle. Il a appartenu à la famille de Pierre de Beauvoir de Grimoard du Roure jusqu'en 1825. Cette forteresse s'élève majestueusement sur les rochers de l'Ardèche et domine le village de Labastide de Virac qui c'est développé à ses pieds.

Ce site fortifié surveillait l'accès à l'arche naturelle du Pont d'Arc. Toujours intact, le Château des Roure a été restauré de 2013 à 2016 de manière exceptionnelle : ses tours, son donjon, ses charpentes et ses salles ont retrouvé leur aspect d'autrefois. Au Château des Roure, tout a été fait pour que dans ses salles vous puissiez remonter le temps et découvrir les différentes époques du château.

 

Château des Roure

www.chateaudesroure.com

 

L'abbatiale de Cruas à sue traverser les siècles, pour nous faire admirer sa superbe architecture.
La crypte de l'abbatiale de Cruas

Abbatiale Sainte Marie de Cruas (Cruas, sud Ardèche, Vallée du Rhône)

 

Entre Rhône et Cévennes, le long de l'antique voie romaine d'Antonin Le Pieu (devenue la N86) s'est établie l'Abbaye de Cruas.
La crypte, partie la plus ancienne de l'abbatiale, présente une grande diversité de chapiteaux dont la plupart font référence à l'art païen. On peut également admirer un magnifique bestiaire représentant des animaux du quotidien : coq, âne, loup...

La tribune monastique est l'un des trésors de cette église. Son architecture est assez rare puisqu'il n'existe que deux tribunes de ce type en France. Son principal but était de séparer les moines qui priaient dans l'église haute, et le peuple, fidèles ou pèlerins, qui se tenait dans l'église basse.
Aucun chapiteau ne ressemble à un autre, les décors sont très hétéroclites, visage d'un frère convers, spires, entrelacs carolingiens, volutes...

 

Office de tourisme de Cruas

www.ot-cruas.fr